Rafale Egypte patrouille
                     
La France, l’Égypte, le Qatar, l’Inde et la Grèce ont choisi le Rafale pour équiper leurs forces armées. Le total des commandes de Rafale s’élève à 294 appareils, dont 102 à l’exportation(*).

(*) Appareils neufs. En comptabilisant les 12 appareils d’occasion acquis par la Grèce, le parc export de Rafale s’élève à 114 appareils.

Le Rafale en chiffres : suivre ce lien …


2015 : 1er contrat, l’Egypte ouvre les voies de l’export avec 8 Rafale EM et 16 Rafale DM

EgypteValeur estimée du contrat : 5,2 milliards d’euros (incluant une Frégate Multi-Missions).

Fer de lance de l’aviation égyptienne, le F-16 représente pas moins de 240 machines commandées depuis les années 80, cependant, début 2011, les Égyptiens envoient une expression d’intérêt pour 12 à 20 Rafale.

En visite à Paris en novembre 2014, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi  évoque 24 appareils et approuve finalement l’achat de 24 Rafale le 9 février 2015.

Le 12 février, les différentes parties paraphent l’accord.

Communiqué de presse Dassault Aviation du 12/02/2015 : « La société Dassault Aviation est très honorée que la République arabe d’Egypte ait choisi le Rafale pour équiper son armée de l’air. Cette décision pérennise une coopération qui remonte aux années 70 et qui permet au Mirage 5, à l’Alpha Jet et au Mirage 2000 de voler sous les cocardes égyptiennes. Le Rafale correspond aux besoins des pays qui, comme l’Egypte, veulent disposer en toute souveraineté d’une armée de l’air de premier rang. »

Le « M » des Rafale EM/DM signifie « Misr », Egypte en langue arabe.

Au 14 février 2015, le contrat porte sur 16 biplaces et 8 monoplaces. Les livraisons s’échelonneront sur 5 ans et le contrat est officiellement signé le 16 février 2015 au Caire.

Egypte
Rafale EM au décollage de Bordeaux Mérignac – RAFALE : Les succès à l’exportation © Photo Julien Chierici
Les derniers Rafale EM rejoignent l’Egypte en novembre 2017 – © Julien Chierici
Le 34th Squadron «Wild Wolves» / 203rd Tactical Fighter Wing «Storm»

Tous les appareils sont stationnés à Gebel El Basur, à 85 km au nord ouest du Caire (Berigat AB).

En décembre 2017, la Force Aérienne Égyptienne dispose de l’ensemble des Rafale EM commandés, du EM01 au EM08. Les trois premiers monoplaces sont arrivés sur place le 04 avril 2017 (EM01, 02 et 03). Par ailleurs, le 26 juillet 2017, ce sont les Rafale EM04 et 05 qui ont gagné l’Egypte.

Ils ont rejoint les six Rafale DM en service avec les DM01, 02 et 03 perçus le 20 juillet 2015, et les DM04, 05 et 06 réceptionnés le 28 janvier 2016. Elle doit encore voir arriver les Rafale DM07 à DM16. Source DefensAeroLe Rafale DM09 est livré en septembre 2018.

Egypte
Squadron 34 « Wild Wolves »
203 T.F.W. « Storm »
Les Rafale DM07, DM08 à Bordeaux Mérignac fin septembre 2018 – © Świderek Maciejka‎.
Décembre 2018, les livraisons et l’entrainement des pilotes égyptiens se poursuivent – © Świderek Maciejka – Alain Berthin – Bordeaux Mérignac Spotters

Rafale Egyptian Air Force emportant des bombes propulsées AASM © ?
Les Rafale égyptiens stationnent sur la base aérienne de Gebel el Basur, au nord ouest du Caire (Google Maps)
Le Squadron 34 du Wing 203 sur la base de Gebel el Basur en Egypte. Quelques Rafale sont visibles devant leurs hangars (Google Maps – 2020)
Exercice Skyros, février 2021 © Armée de l’Air et de l’Espace – Maelig Cadiou

2015 : 2e contrat, le Qatar commande 18 Rafale EQ et 6 Rafale DQ et 12 de plus en 2018 (36 de plus en option)

Qatar

Valeur estimée du contrat : 6,3 milliards d’euros.

Retour sur une chronologie … Le Qatar souhaite remplacer 12 Mirage 2000-5 EAD livrés en 1997.

Eté 2012, une évaluation situait le Rafale devant le F-15E Strike Eagle et le F/A-18E/F Super Hornet à l’issue d’une trentaine de missions. Par ailleurs, à cette époque, les Qataris envisagent 72 avions de combat, probablement en 2 tranches (36+36).

Fin 2013, le Rafale semble avoir pris l’avantage sur le Typhoon du point de vue des pilotes.

En novembre 2014, le Qatar entre en négociations exclusives avec Dassault.

Le 30 avril 2015, l’Elysée annonce que Doha va acquérir 24 exemplaires (18 monoplaces et 6 biplaces), pour un total de 6.3 milliards d’euros.

En janvier 2017, les essais débutent pour le viseur de casque israélien Elbit Systems « Targo II » sur le Rafale DQ01, ainsi qu’avec la nacelle de désignation Sniper. Source DefensAero.

C’est en décembre 2017, que le Qatar confirme l’acquisition de 12 Rafale supplémentaires, s’ajoutant à 24 Typhoon (début de livraison en 2022) et 36 F-15QA (dont les six premiers sont prévus pour 2021).

Photo © Jean-Pierre Dewam (Mars 2017) et Świderek Maciejka‎ ci-dessous (Novembre / décembre 2018)

Le 1er octobre 2017, un nouvel escadron Rafale est créé sur la base aérienne 118 de Mont de Marsan, l’EC 04/030, dédié à la transformation des pilotes qataris (Qatar Rafale Squadron). Eté 2020, les qataris devraient quitter Mont de Marsan pour rejoindre définitivement le Qatar. 

L’émir du Qatar, Cheikh Tamim bin Hamad Al-Thani, en visite à Mont de Marsan en juillet 2018. RAFALE : Les succès à l’exportation (Source : Paxaquitania)

Ci-dessous, janvier 2019 à Mérignac – © Cédric Guere – Świderek MaciejkaBordeaux Mérignac Spotters
Les premiers Rafale rejoignent le Qatar au printemps 2019

En avril 2019, les vols d’entraînements des pilotes qataris débutent sur l’aéroport de Bordeaux-Mérignac. 72 vols sont programmés pendant 2 mois, profitant ainsi des installations Dassault, de même que de la proximité de la base aérienne de Mont de Marsan.

Le 05 juin 2019, 5 appareils quittent Istres pour rejoindre le Qatar. Les Rafale se posent sur la base aérienne de Dukhan (Tamim Air Base).

Ravitaillement en vol lors du convoyage vers le Qatar – RAFALE : Les succès à l’exportation © @abdulmoiz1990 / twitter

En juillet 2019, un nouveau convoyage est organisé à destination du Qatar. © Swiderek Maciejka

 

Nouveau convoyage le 03 septembre 2019 – © Swiderek Maciejka‎
Lors de chaque convoyage, les Rafale qataris sont accompagnés d’un Boeing C-17 – © Swiderek Maciejka‎
Rafale EQ/DQ ravitaillés en vol par un A330 MRTT de l’Armée de l’Air en 2020 (Source Via Twitter Abdulmoiz)
Juin 2019, les Rafale EQ/DQ sur leur base de stationnement au Qatar. L’escadron est baptisé « Al Adiyat » © Via Twitter Abdulmoiz . RAFALE : Les succès à l’exportation.
Rassemblement pour un ravitaillement en vol de deux Rafale EQ/DQ. Décembre 2020 © U.S. Air Force photo by Staff Sgt. Trevor T. McBride

Exercice Epic Skies IV en décembre 2020. Les Rafale qatari s’entraînent aux côtés de Typhoon de la Royal Air Force © RAF

2016 : 3e contrat, l’Inde opte pour 28 Rafale EH et 8 Rafale DH

Inde

Valeur estimée du contrat : 7,87 milliards d’euros (dont environ 1 milliard de développements spécifiques).

L’Inde ambitionne d’acquérir 126 appareils pour remplacer le mythique Mig-21 Fishbed livré à l’Inde à partir de 1964. A ce jour, cet avion détient un bien triste record : 116 appareils détruit en grande partie depuis 1990, plus de 100 pilotes tués.

La force aérienne indienne dispose également d’une cinquantaine de Mirage 2000 H/TH en phase de modernisation.

Le magazine Air Fan évoque pour la première fois le programme de remplacement des Mig-21 indiens en … 2000 !

Le programme MMRCA (Medium Multi Role Combat Aircraft) : une chronologie de presque 20 ans
  • Lancement en 2001 du programme visant à founir à l’Inde 126 appareils de combat en remplacement des Mig-21
  • Août 2007 : les différents concurrents remettent leurs offres.
  • Juillet 2009 : début des sélections entre le Rafale, Typhoon, F-16C/D, F/A-18E/F, Mig-35 et Gripen
  • Avril 2010 : fin des évaluations
  • Avril 2011 : Typhoon et Rafale sortent vainqueurs des premières évaluations
  • Janvier 2012 : Dassault entre en négociations exclusives avec le gouvernement indiens. La France fabriquera les 18 premiers appareils et l’Inde assemblera les 108 autres sur place.
  • Mars 2014 : Achèvement des négociations relatives aux transferts de technologies avec HAL (Hindustan Aeronautic Limited)
  • Juillet 2014 : L’Inde annonce après étude que la proposition commerciale est bien conforme à l’appel d’offre initial
  • Décembre 2014 : « le contrat est estimé à quelque 15 milliards de dollars, soit 12 milliards d’euros environ » (Source Assemblée Nationale)
Finalement, l’Inde annonce choisir 36 appareils « clés en main » en avril 2015
  • 30 juillet 2015 : l’Inde met un terme au projet MMRCA.
  • 25 janvier 2016 : signature d’un accord politique portant sur 36 Rafale
  • 23 septembre 2016 : Manohar Parrikar et Jean-Yves Le Drian signent le contrat pour un total estimé à 8 milliards d’euros
  • En 2017, l’Inde annonce un « Request For Information » concernant la fourniture de 57 Rafale Marine pour l’Indian Navy.
  • 27 octobre 2017 : pose de la première pierre « Dassault Reliance Aerospace Limited » à Nagpur (Inde).
  • En juin 2018, l’Air Chief Marshal B.S. Dhanoa évoque la livraison des premiers Rafale en septembre 2019 sur les bases de Ambala AFS (Haryana) et Hashimara AFS (West Bengal). Le premier escadron de 18 appareils pourrait être le 17th Squadron / 34rd Wing « Winged Arrows ».
  • Juillet 2018 : Dassault Aviation répond au « request for information » de l’Inde pour la fourniture de 110 appareils.
Implantation des bases aériennes indiennes (2020). Les Rafale indiens stationneront à Ambala et Hashimara.
La production des Rafale indiens démarre en 2018
  • 30 octobre 2018 : Dassault présente le Rafale B « RB008 » à la presse indienne à Istres. Il s’agit du premier appareil en charge des essais d’intégration des systèmes demandés par l’Inde. Les appareils biplaces porteront les numéros RB001 à RB008, les monoplaces BS001 à BS028. (Via Scramble Magazine)
Le Rafale DH RB008 est en charge des essais relatifs aux équipements indiens
Les Rafale DH RB001 à RB007 participent à la formation des pilotes à partir de Mérignac
  • Décembre 2018 : La cour suprême de l’Inde rejette tous les recours déposés à l’encontre du contrat Rafale signé le 23 septembre 2016. En effet, depuis 2017, Rahul Gandhi, dirigeant du principal parti d’opposition, accusait le gouvernement d’avoir favorisé un industriel proche du pouvoir, le patron du conglomérat Reliance : Anil Ambani.
  • Janvier 2019 : aux dires de la presse (Ajai Shukla / Hindustan Times), le coût moyen des 36 Rafale s’élèverait à 91.7 millions d’euros, auquel s’ajoutent 1.7 milliards au titre des spécificités demandées par l’Armée de l’Air indienne, 1.8 milliards pour les pièces détachées, 350 millions en logistique et 700 millions en armements (NDLR : chiffres à prendre avec des réserves). Le Rafale en chiffres.
Rafale DH RB001, aux couleurs de l’Indian Air Force en septembre 2019, toujours à Mérignac – © Cédric Guere
La formation des pilotes indiens s’effectuera d’octobre 2019 à mars 2021 à partir des installations de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac
  • Septembre 2019 : la force aérienne indienne réactive le Squadron 17 « Golden Arrows » sur la base aérienne d’Ambala (Haryana) (Source DefensAero).
Le Rafale DH RB001 à Mérignac en octobre 2019 – RAFALE : Les succès à l’exportation © Didier Durieux / Bordeaux Mérignac Spotters
Le Rafale DH RB003 avec une cocarde curieusement placée sous le cockpit en octobre 2019 – © Christophe Ornecq
Retour d’une mission d’entrainement pour le Rafale RB006 à Bordeaux Mérignac en janvier 2020 – Indian Air Force – © Didier Durieux / Bordeaux Mérignac Spotters
En mars 2020, un des premiers Rafale monoplace indien est aperçu à Mérignac – RAFALE : Les succès à l’exportation © Swiderek Maciejka‎
10 septembre 2020, le Rafale entre officiellement en service au sein de l’Indian Air Force
Rafale EH sur la base aérienne d’Ambala en septembre 2020 © Vishnu Som
RAFALE : Les succès à l’exportation. Indian Air Force, septembre 2020
Deuxième convoyage le 30 octobre 2020. Rafale BS002, BS005 et RB003 au départ de Mérignac pour Ambala AFS © Julien Chierici
  • Le 27 janvier 2021, Dassault Aviation et l’Indian Air Force organisent un troisième convoyage. Cette fois-ci, 3 nouveaux appareils rejoignent l’Inde avec un vol de plus de 7000 km. 11 Rafale stationnent désormais sur la base d’Ambala.
  • 26 mars 2021 : 3 nouveaux Rafale monoplaces rejoignent l’Inde.

Rafale EH à l’occasion du salon AeroIndia 2021 © Saurav Jain
AeroIndia 2021 : ce Rafale EH emporte des missiles de croisière SCALP, ainsi que des missiles MICA © Angad Singh
Le rafale EH « BS014 » le 16 avril 2021 (spéciale dédicace) © Swiderek Maciejka 


2021 : 4e contrat, la Grèce se porte acquéreur de 14 Rafale EG (*) et 4 Rafale DG (*)

Valeur estimée du contrat : 2,5 milliards d’euros, dont 300 millions pour le missilier MBDA.

La Grèce annonce le 12 septembre 2020 son intention d’acquérir 18 Rafale pour équiper son armée de l’air. En tout état de cause, cette commande s’explique en raison des vives tensions qui oppose le pays à son voisin, la Turquie. En effet, la Grèce et la Turquie se disputent des zones exclusives économiques en Méditerranée orientale.

Sur les 18 appareils qui composent cette commande, 6 seront des avions neufs, et 12 autres seront prélevés sur le parc de l’Armée de l’Air française. La Grèce espère réceptionner les appareils entre 2021 (6 appareils d’occasion) et 2022 (6 avions neufs et 6 d’occasion).

Vraisemblablement, l’enveloppe budgétaire relative à l’acquisition des 12 Rafale d’occasion, serait de l’ordre de 800 millions d’euros (Source).

(*) La dénomination « EG » ou « DG reste à confirmer.

Même s’il semble peu probable que ce camouflage soit adopté par la Grèce, cette vision d’artiste remporte le suffrage des passionnés © Source Antonis (rOEN911) Karidis
Du Mirage F1 au Rafale

La force aérienne grecque dispose actuellement d’une quarantaine de Mirage 2000 et près de 150 F-16 complètent la flotte. Une trentaine de F-4 Phantom complètent la flotte.

Les Mirage 2000 proviennent d’une commande qui remonte à 1985 et portant sur 40 appareils E/BGM. Leur particularité consiste en l’emploi du missile anti-navire Exocet. En 2000, les Grecs décident de moderniser 10 Mirage 2000, en les portant à la version -5 MkII et en achetant 15 appareils supplémentaires.

Le F-16 constitue néanmoins l’épine dorsale de la force aérienne grecque. Son utilisation implique les 110 et 111e Wings sur Block 30/50, de même que le 115e Wing sur Block 52+. La toute dernière version, Block 52+ Advanced équipe le 116e Wing. La Grèce prévoit de porter environ 84 F-16 au standard Block70/72 (F-16V). C’est principalement Hellenic Aerospace Industry (HAI) qui conduira cette « mise à jour » qui devrait s’achever en 2027. Le premier vol d’un F-16V grec s’effectue en janvier 2021.

Entre 1975 et 2003, la Grèce utilisa également 40 Mirage F-1CG.

Le saviez-vous ? Déjà en 1999, une personnalité grecque effectuait un vol en place arrière du Rafale B01 : le général Lytzerakos.

En janvier 2021, le parlement grec donne son feu vert à la commande de 18 Rafale. Paris et Athènes signent officiellement le contrat le 25 janvier 2021.

Mirage F1 CG en 1991 à Florennes © Paul Schaller
Un Mirage 2000-5BG à Avord en 2008. RAFALE : Les succès à l’exportation © Sylvain Gourheu
Des livraisons entre 2021 et 2023

Vraisemblablement, les 6 premiers appareils d’occasion seront livrés entre juillet et décembre 2021. Suivront 6 avions neufs entre janvier et juillet 2022, puis les 6 derniers Rafale d’occasion entre juillet 2022 et début 2023.

Les avions neufs consisteront en 4 monoplaces et 2 biplaces. Quant aux appareils d’occasion, ce seront 10 monoplaces et 2 biplaces.

Le premier appareil à rejoindre la flotte grecque est le Rafale B305. Prélevé sur le parc de l’Armée de l’Air, son chantier de mise à niveau débute en novembre 2020 et représente 3500 heures de travail (ESTA). Près de 60 équipements propres à l’Armée de l’Air nécessitent d’être retirés avant que l’avion ne puisse rejoindre Istres en janvier 2021 pour y être équipé conformément aux besoins opérationnels grecs (DASSAULT). Le second avion sera un monoplace de Mont de Marsan. Début avril 2021, 4 pilotes grecs semblent avoir débuté leur formation sur Rafale.

Les Rafale grecs stationneront sur la base de Tanagra, au sein du 332nd Squadron « Falcon » (114th Wing). Ils devraient être opérationnels pour 2022.

F-16D Block 50+ de la force aérienne grecque en 2012 à Florennes © Sylvain Gourheu

Vous êtes ici : Accueil / Actualités (Menu) / Les exportations / Les succès

error: Content is protected !!