Le démonstrateur Rafale A (F-ZJRE) exposé au musée de l’Air et de l’Espace.

Il réalise son premier vol à Istres le 04 juillet 1986.

Le démonstrateur Rafale A trône désormais au Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget …

Le Rafale A au musée de l’Air et de l’Espace – © Philippe SIMON

L’appareil effectue son dernier vol en janvier 1994 après avoir réalisé 867 vols depuis juillet 1986. 30 pilotes auront pris place dans l’avion, dont 12 de l’Armée de l’Air et 6 de la Marine.

Finalement, l’appareil a intégré la collection le 29 avril 2009.

Deux turboréacteurs General Electric F404-GE-400 donnant 4500 kg à sec et 7250 kg avec post combustion équipent initialement l’appareil. En définitive, le 27 février 1990, un des moteurs fut remplacé par le turboréacteur Safran Aircraft Engines (Ex SNECMA) M88-2 d’une poussée équivalente.

  • Envergure : 11.20 m
  • Longueur : 15.80 m
  • Hauteur : 5.18 m
  • Surface alaire : 47 m²
  • Masse en charge : 20000 kg
  • Plafond pratique : 18000 m
  • Distance franchissable : 2350 km
  • Armement : 6800 kg de charges externes

A Balard, le prototype Rafale C01 exposé au siège du Ministère de la Défense.

Premier prototype de série, il décolle pour la première fois le 19 mai 1991.

Jusqu’en 2019, l’appareil est stocké sur la base aérienne de Chateaudun, au Conservatoire d’Aéronefs Non Opérationnels Préservés Et Exposés (CANOPEE).

Le Rafale C01 photographié en 2013 par Philippe SIMON à Chateaudun.

Le 30 août 2019, après avoir été repeint, le Rafale C01 est acheminé vers le site de Balard, siège du Ministère de la Défense. (Article sur DefensAero). Choix pour le moins surprenant, l’avion a perdu sa couleur d’origine, le noir. Il est également affublé du numéro 15 (nomenclature incohérente car les Rafale C sont numérotés à partir de 101), ainsi que d’une Cigogne représentant la SPA 3 « Cigogne de Guynemer ». A ce jour, cette escadrille évolue sur Mirage 2000-5, et pourrait probablement passer sur Rafale à horizon 2030.

Photos ci-dessous Manu Wool ©.

Inauguration de la stèle Rafale C01 à Balard le 14 octobre 2019 – © Armé de l’Air

Sur le site d’Aérocampus, le prototype Rafale B01 fait le bonheur des étudiants.

Ci-dessous, on le voit exposé à l’occasion du Centenaire de l’industrie aérospatiale sur les Champs Elysées en 2008.

En 2013, l’appareil « prenait la route » afin de rallier Istres (Bouches du Rhône) à Bruz (Ile et Vilaine) afin d’y passer des tests sur le site de la DGA.

Passé par les usines Dassault à Mérignac pour y être repeint, le prototype biplace du Rafale fait son arrivée sur le site d’Aérocampus, près de Bordeaux en janvier 2019 .

AEROCAMPUS Aquitaine, campus aéronautique et spatial unique en Europe, regroupe toutes les voies de formation, tous niveaux et tous publics. Il propose une offre de formations initiales, du Bac professionnel au BTS, par voie scolaire ou par voie de l’apprentissage et de formations continues en maintenance aéronautique.

Le premier vol du Rafale B01 est effectué le 30 avril 1993.

Le Rafale B01 sur le site d’Aérocampus en 2019 – Photo Bastien Sellier ©.

A Hyères, le prototype Rafale M01 est utilisé à des fins d’exercices.

En 2018, c’est sur la base aéronavale de Hyères (Var) que l’on peut désormais observer le 1er prototype « marin » du Rafale. Malheureusement en bien triste état. S’il est « compréhensible » que l’appareil soit désormais sans réacteurs et siège éjectable, le M01 apparaît néanmoins sans gouvernes (drapeau de dérive, plans canards, becs, gouvernes), sans barre de catapultage sur le train avant et sans crosse d’appontage. Du scotch métallique remplace divers emplacements de capteurs ou trappes retirées, mais en revanche, il reste équipé de 7 pylônes d’emport de charges.

Les passionnés regretteront qu’il ne soit pas mieux mis en valeur, dans un musée comme le CAEA ou à l’entrée d’une base aéronavale telle que Landivisiau …

Le premier vol du Rafale M01 se déroule le 12 décembre 1991.

Le Rafale M01 à Hyères en 2018 – © Florian GUTHFREUND
Le Rafale M01 à Hyères en 2019 – © Florian GUTHFREUND

La DGA TA intègre le Rafale M47 pour 10 ans d’essais.

En témoigne un article publié sur le blog « Le mamouth » en septembre 2019. L’appareil passera les 10 prochaines années sur un banc d’essais sur le site de la DGA TA (ex CEAT) à Toulouse.

La DGA « Techniques Aéronautiques » réalise des qualifications des plateformes aéronautiques, ainsi que leurs composants :

  • Tenue structurale du matériau jusqu’à l’avion complet
  • Tenue aux environnements aéronautiques (climatique, vibratoire, électromagnétique, feu…)
  • Sureté de fonctionnement des logiciels et des systèmes critiques
  • Capacités d’aérotransport et d’aérolargage
  • Conception de moyens d’essais complexe

Le Rafale M47 fait partie de la 4ème tranche d’appareils commandés en 2009 et livrés à partir de 2013.

@ Suivre …

error: Content is protected !!