HELLENIC AIR FORCE
2021 : 4e pays export du Rafale, la Grèce se porte acquéreur de 14 Rafale EG et 4 Rafale DG

Etat des livraisons : ici.

Valeur estimée du contrat : 2,32 milliards d’euros.

La Grèce annonce le 12 septembre 2020 son intention d’acquérir 18 Rafale pour équiper son armée de l’air. En tout état de cause, cette commande s’explique en raison des vives tensions qui oppose le pays à son voisin, la Turquie. En effet, la Grèce et la Turquie se disputent des zones exclusives économiques en Méditerranée orientale.

Sur les 18 appareils qui composent cette commande, 6 sont des avions neufs, et 12 autres sont prélevés sur le parc de l’Armée de l’Air française. La Grèce réceptionnera les appareils entre 2021 (6 appareils d’occasion) et 2022 (6 avions neufs et 6 d’occasion).

L’enveloppe budgétaire relative à l’acquisition des 12 Rafale d’occasion, est de :

  • 1,8 milliards € pour Dassault Aviation,
  • 120 millions € pour le soutien (Follow On Support),
  • 400 millions € pour les missiles (MICA, SCALP, EXOCET, METEOR).

Par ailleurs, le produit de la cession des 12 Rafale d’occasion rapporterait 800 millions d’euros (Source) au Ministère des Armées français.

Même s’il semble peu probable que ce camouflage soit adopté par la Grèce, cette vision d’artiste remporte le suffrage des passionnés © Source Antonis (rOEN911) Karidis
Du Mirage F1 au Rafale

La force aérienne grecque dispose actuellement d’une quarantaine de Mirage 2000, près de 150 F-16, ainsi que 30 F-4 Phantom.

Les Mirage 2000 proviennent d’une commande qui remonte à 1985 et portant sur 40 appareils E/BGM. Leur particularité consiste en l’emploi du missile anti-navire Exocet. En 2000, les Grecs décident de moderniser 10 Mirage 2000, en les portant à la version -5 MkII et en achetant 15 appareils supplémentaires.

Le F-16 constitue néanmoins l’épine dorsale de la force aérienne grecque. Son utilisation implique les 110 et 111e Wings sur Block 30/50, de même que le 115e Wing sur Block 52+. La toute dernière version, Block 52+ Advanced équipe le 116e Wing. La Grèce prévoit de porter environ 84 F-16 au standard Block70/72 (F-16V). C’est principalement Hellenic Aerospace Industry (HAI) qui conduira cette « mise à jour » qui devrait s’achever en 2027. Le premier vol d’un F-16V grec s’effectue en janvier 2021.

Entre 1975 et 2003, la Grèce utilisa également 40 Mirage F-1CG.

Le saviez-vous ? Déjà en 1999, une personnalité grecque effectuait un vol en place arrière du Rafale B01 : le général Lytzerakos.

En janvier 2021, le parlement grec donne son feu vert à la commande de 18 Rafale. Paris et Athènes signent officiellement le contrat le 25 janvier 2021.

Mirage F1 CG en 1991 à Florennes © Paul Schaller
Un Mirage 2000-5BG à Avord en 2008. HELLENIC AIR FORCE Rafale EG/DG © Sylvain Gourheu
Mirage 2000EG en 2018 © Sylvain Gourheu
Des livraisons entre 2021 et 2023

Les 6 premiers appareils d’occasion seront livrés entre juillet et décembre 2021. Suivront 6 avions neufs entre janvier et juillet 2022, puis les 6 derniers Rafale d’occasion entre juillet 2022 et début 2023. Les avions neufs consisteront en 4 monoplaces et 2 biplaces. Quant aux appareils d’occasion, ce seront 10 monoplaces et 2 biplaces.

Le premier appareil à rejoindre la flotte grecque est le Rafale B305. Prélevé sur le parc de l’Armée de l’Air, son chantier de mise à niveau débute en novembre 2020 et représente 3500 heures de travail (ESTA). Près de 60 équipements propres à l’Armée de l’Air nécessitent d’être retirés avant que l’avion ne puisse rejoindre Istres en janvier 2021 pour y être équipé conformément aux besoins opérationnels grecs (Dassault). Le second avion sera un monoplace de Mont de Marsan.

La formation des 4 premiers pilotes grecs débutent en février 2021. Les premiers vols se déroulent un ou deux mois plus tard.

Les Rafale grecs stationneront sur la base de Tanagra, au sein du 332nd Squadron « Falcon » (114th Wing). Ils devraient être opérationnels pour 2022.

Rafale DG 401 en finale à Istres le 18 mai 2021 © André Gonzales

Vers une nouvelle commande ?

Vraisemblablement, la Grèce pourrait envisager de mettre en vente une partie de ses Mirage 2000 EGM/BGM, lui permettant l’acquisition de nouveaux Rafale. En effet, Athènes dispose actuellement d’une flotte mixte de Mirage 2000 :

  • Les versions EGM/BGM entrés en service en 1988. Ces appareils (30 exemplaires) sont aptes à la mise en œuvre du missile Exocet et dispose du radar RDM. Mi-2021, 18 appareils sont en service (16 monoplaces et 2 biplaces).
  • Les versions -5, quant à elles, bénéficient d’un radar RDY-2, de calculateurs modulaires (MDPU), de centrales inertielles à gyrolaser, d’une suite guerre électronique ICMS Mk3 et d’un « glass cockpit ». 24 appareils de cette version sont en service courant 2021 et peuvent mettre en œuvre le missile SCALP.

Cette mise en vente de Mirage 2000 pourrait satisfaire divers opérateurs privés tels que ARES (Advanced Redair European Squadron), celui-ci ayant fait connaître son ambition d’acquérir des Mirage 2000 de seconde main au printemps 2021.

Dassault livre officiellement le premier Rafale à la Grèce le 21 juillet 2021
La France et Dassault Aviation livrent le premier Rafale grec biplace à l’occasion d’une cérémonie officielle le 21 juillet 2021 à Istres. Les 6 premiers appareils resteront en France jusqu’à fin 2021. Pilotes et mécaniciens sont déjà en formation. Il s’agit du Rafale « 401 » dans la nomenclature grecque. Cette première livraison intervient avec succès seulement six mois après la signature du contrat d’acquisition de 18 Rafale. La cérémonie se déroule en présence de M. Nikolaos PANAGIOTOPOULOS, ministre grec de la Défense Nationale.
© Dassault Aviation – C. Cosmao


Vous êtes ici : Accueil / Actualités (Menu) / Les exportations / Les succès / HELLENIC AIR FORCE Rafale EG/DG

error: Content is protected !!