Un peu plus d’un an après la signature du contrat, la Grèce réceptionne ses premiers Rafale.

Les Rafale F3-R succèdent aux Mirage 2000 du 332 Mira

La base aérienne de Tanagra se situe à une trentaine de kilomètres au nord d’Athènes.  Elle héberge le 114th Combat Wing (114 Πτέρυγα Μάχης, 114 ΠΜ).

Dans les années 50, avec la contribution de l’OTAN, elle devient une des principales bases grecques. De 1975 à 2003, elle met en œuvre des Mirage F1CG. Depuis, la force aérienne grecque dispose désormais d’une quarantaine de Mirage 2000. Ils proviennent d’une commande qui remonte à 1985 et portant sur 40 appareils E/BGM. Leur particularité consiste en l’emploi du missile anti-navire Exocet. En 2000, les Grecs décident de moderniser 10 Mirage 2000, en les portant à la version -5 MkII et en achetant 15 appareils supplémentaires.

Le 114th Combat Wing se compose des :

  • Mirage 2000-5EG/BG du 331 Mira Thiseas,
  • Mirage 2000EG/BG du 332 Mira Geraki (Hawk)

Tanagra abrite également le Hellenic Aerospace Industry en charge de la maintenance des appareils. Enfin, les 2 escadrons de Mirage 2000 s’appuient sur le 114 PM (Pteriga Machis) SMET (Sminos Metekpaidefsis ston Tipo) Antaios, en charge de la formation des pilotes.

Après un premier appareil livré officiellement dans les usines Dassault Aviation de Mérignac le 21 juillet 2021, les premiers Rafale EG/DG se posent ainsi pour la première fois sur le sol grec le 19 janvier 2022.

Depuis 2017, la base aérienne de Tanagra est le lieu du spectacle aérien annuel “Athens Flying Week”, qui se tient chaque année en septembre © Swiderek Maciejka (2021)
Les monoplaces : 14 Rafale EG

Sur les 18 appareils qui composent la commande grecque, 6 sont des avions neufs et 12 autres proviennent parc de l’Armée de l’Air française. La Grèce réceptionne les appareils entre 2021 (6 appareils d’occasion) et 2022 (6 avions neufs et 6 d’occasion).

Les avions neufs consisteront en 4 monoplaces et 2 biplaces. Quant aux appareils d’occasion, ce seront 10 monoplaces et 2 biplaces.

En date du 19 janvier 2022, la force aérienne grecque dispose de 4 monoplaces provenant de l’Armée de l’Air française : les 410, 411, 412 et 413. Ci-dessous, quelques photos de nos contributeurs bordelais, et adhérents à l’association Bordeaux Mérignac Spotters.

Rafale EG 410 © Yann GabrielloniBordeaux Mérignac Spotters
Le Rafale EG 411. Tanagra : du Mirage F1 au Rafale © Yann Gabrielloni
Rafale EG 412 © Swiderek Maciejka
Le “413” lors de son arrivée à Tanagra le 19 janvier 2022 © Konstantinos Sotiropoulos
Les biplaces : 4 Rafale DG

En date du 19 janvier 2022, la force aérienne grecque dispose de 2 biplaces provenant de l’Armée de l’Air française : les 401 et 402. Ci-dessous, quelques photos de nos contributeurs bordelais, et adhérents à l’association Bordeaux Mérignac Spotters.

Rafale DG 401. Tanagra : du Mirage F1 au Rafale © Swiderek Maciejka
Rafale EG 402 © Swiderek Maciejka

2 thoughts to “Tanagra : du Mirage F1 au Rafale

  • ANTOINE Pierre-Alain

    J’ai bien connu votre père sur Jaguar.

    Répondre
    • Philippe AMIEL

      Et moi, j’ai bien connu vos animations lors de meetings 🙂
      Attention toutefois, Papa a été pilote essentiellement sur Mirage III et IV.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!