… @ suivre …
La France, l’Égypte, le Qatar et l’Inde ont choisi le Rafale pour équiper leurs forces armées. Le total des commandes de Rafale s’élève à 276 appareils, dont 96 à l’exportation.

Le Rafale en chiffres : suivre ce lien …


2015 : 1er contrat, l’Egypte ouvre les voies de l’export avec 24 Rafale EM/DM.

© Photo Julien Chierici

Début 2011, les Égyptiens envoient une expression d’intérêt pour 12 à 20 Rafale. A l’époque, Dassault ne s’intéresse pas au sujet.

Cependant, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi en visite à Paris les 26 et 27 novembre 2014 réévoque le sujet qui porte alors sur 24 appareils.

Enfin, le 9 février 2015, le président égyptien approuve le contrat d’achat de 24 Rafale, d’une frégate multimissions FREMM et de missiles MBDA pour un montant de plus de 5 milliards d’euros. Le 12 février, l’accord est paraphé par les différentes parties.

Communiqué de presse Dassault Aviation du 12/02/2015 :

« La société Dassault Aviation est très honorée que la République arabe d’Egypte ait choisi le Rafale pour équiper son armée de l’air. Cette décision pérennise une coopération qui remonte aux années 70 et qui permet au Mirage 5, à l’Alpha Jet et au Mirage 2000 de voler sous les cocardes égyptiennes. Le Rafale correspond aux besoins des pays qui, comme l’Egypte, veulent disposer en toute souveraineté d’une armée de l’air de premier rang. »

Au 14 février 2015, le contrat porte sur 16 biplaces et 8 monoplaces. Les livraisons s’échelonneront sur 5 ans et le contrat est officiellement signé le 16 février 2015 au Caire. 

Le 34th Squadron «Wild Wolves» / 203rd Tactical Fighter Wing «Storm».

Tous les appareils sont stationnés à Gebel El Basur, à 85 km au nord ouest du Caire (Berigat AFB).

En décembre 2017, la Force Aérienne Egyptienne dispose de l’ensemble des Rafale EM commandés, du EM01 au EM08. Les trois premiers monoplaces sont arrivés sur place le 04 avril 2017 (EM01, 02 et 03). Par ailleurs, le 26 juillet 2017, ce sont les Rafale EM04 et 05 qui ont gagné l’Egypte. Ils ont rejoint les six Rafale DM en service avec les DM01, 02 et 03 perçus le 20 juillet 2015, et les DM04, 05 et 06 réceptionnés le 28 janvier 2016. Elle doit encore voir arriver les Rafale DM07 à DM16. Source DefensAero.

Le Rafale DM09 est livré en septembre 2018.

Ci-dessous, les Rafale DM07, DM08 et DM10 à Bordeaux Mérignac fin septembre 2018 – © Świderek Maciejka

Décembre 2018, les livraisons et l’entrainement des pilotes égyptiens se poursuivent – © Świderek Maciejka – Alain Berthin – Bordeaux Mérignac Spotters


2015 : 2ème contrat, le Qatar commande 24 Rafale EQ/DQ et 12 de plus en 2018 (36 de plus en option).

© Photo Christophe Ornecq

Retour sur une chronologie … 

Le Qatar souhaite remplacer 12 Mirage 2000-5 EAD livrés en 1997.

Eté 2012, une évaluation situait le Rafale devant le F-15E Strike Eagle et le F/A-18E/F Super Hornet à l’issue d’une trentaine de missions. Par ailleurs, à cette époque, les Qataris envisagent 72 avions de combat, probablement en 2 tranches (36+36).

Fin 2013, le Rafale semble avoir pris l’avantage sur le Typhoon du point de vue des pilotes.

En novembre 2014, le Qatar entre en négociations exclusives avec Dassault.

Le 30 avril 2015, l’Elysée annonce que Doha va acquérir 24 exemplaires (18 monoplaces et 6 biplaces), pour un total de 6.3 milliards d’euros.

En janvier 2017, les essais débutent pour le viseur de casque israélien Elbit Systems « Targo II » sur le Rafale DQ01. Source DefensAero. La nacelle américaine Sniper équipera également les appareils du Qatar.

C’est en décembre 2017, que le Qatar confirme l’acquisition de 12 Rafale supplémentaires, s’ajoutant à 24 Typhoon (début de livraison en 2022) et 36 F-15QA (dont les six premiers sont prévus pour 2021).

Photo © Jean-Pierre Dewam (Mars 2017) et Świderek Maciejka‎ (Novembre / décembre 2018) 

Le 1er octobre 2017, un nouvel escadron Rafale est créé sur la base aérienne 118 de Mont de Marsan, l’EC 04/030, dédié à la transformation des pilotes qataris (Qatar Rafale Squadron). Eté 2020, les qataris devraient quitter Mont de Marsan pour rejoindre définitivement le Qatar. 

L’émir du Qatar, Cheikh Tamim bin Hamad Al-Thani, en visite à Mont de Marsan en juillet 2018 – © Paxaquitania

Ci-dessous, janvier 2019 à Mérignac – © Cédric Guere – Świderek MaciejkaBordeaux Mérignac Spotters

En avril 2019, les vols d’entraînements des pilotes qataris débutent sur l’aéroport de Bordeaux-Mérignac. Prévus pour durer 2 mois, 72 vols sont programmés, profitant ainsi des installations Dassault, de même que de la proximité de la base aérienne de Mont de Marsan.

© Dylan Clouet


2016 : 3ème contrat, l’Inde opte pour 36 Rafale EH/DH

L’Inde ambitionne d’acquérir 126 appareils destinés à remplacer le mythique Mig-21 Fishbed. Le Mig-21 fut livré à l’Inde à partir de 1964. A ce jour, cet avion détient un bien triste record : 116 appareils détruit en grande partie depuis 1990, plus de 100 pilotes tués.

Le magazine Air Fan évoque pour la première fois le programme de remplacement des Mig-21 indiens en … 2000 !

En 2015, face à une flotte vieillissante et l’urgence opérationnelle, l’Inde opte en avril pour une commande initiale « sur étagère » de 36 Rafale (24 monoplaces et 12 biplaces) après 3 ans de négociations exclusives avec Dassault Aviation.

 

Le programme MMRCA (Medium Multi Role Combat Aircraft) : une chronologie de presque 20 ans.
  • Lancement en 2001 du programme visant à founir à l’Inde 126 appareils de combat en remplacement des Mig-21
  • Août 2007 : les différents concurrents remettent leurs offres.
  • Avril – Mai 2009 : un complément d’informations permet au Rafale d’être à nouveau en compétition après en avoir été écarté. 
  • Juillet 2009 : début des sélections entre le Rafale, Typhoon, F-16C/D, F/A-18E/F, Mig-35 et Gripen
  • Avril 2010 : fin des évaluations
  • Avril 2011 : Typhoon et Rafale sortent vainqueurs des premières évaluations
  • Janvier 2012 : Dassault entre en négociations exclusives avec le gouvernement indiens. La France fabriquera les 18 premiers appareils et les 108 autres seront assemblés en Inde.
  • Mars 2014 : Achèvement des négociations relatives aux transferts de technologies avec HAL (Hindustan Aeronautic Limited)
  • Juillet 2014 : L’Inde annonce après étude que la proposition commerciale est bien conforme à l’appel d’offre initial
  • Décembre 2014 : « le contrat est estimé à quelque 15 milliards de dollars, soit 12 milliards d’euros environ » (Source Assemblée Nationale)
En avril 2015, l’Inde annonce en fin de compte choisir 36 appareils « clés en main » pour un total de 7.2 milliards d’Euros.
  • Avril 2015 : l’Inde annonce en fin de compte choisir 36 appareils « clés en main » pour un total de 7.2 milliards d’Euros.
  • 30 juillet 2015 : l’Inde met un terme au projet MMRCA.
  • 25 janvier 2016 : signature d’un accord politique portant sur 36 Rafale
  • 23 septembre 2016 : Manohar Parrikar et Jean-Yves Le Drian signent le contrat pour un total estimé à 8 milliards d’euros
  • En 2017, l’Inde annonce un « Request For Information » concernant la fourniture de 57 Rafale Marine pour l’Indian Navy.
  • 27 octobre 2017 : pose de la première pierre « Dassault Reliance Aerospace Limited » à Nagpur (Inde).
  • En juin 2018, l’Air Chief Marshal B.S. Dhanoa évoque la livraison des premiers Rafale en septembre 2019 sur les bases de Ambala AFS (Haryana) et Hashimara AFS (West Bengal). Le premier escadron de 18 appareils pourrait être le 17th Squadron / 34rd Wing « Winged Arrows ».
  • Juillet 2018 : Dassault Aviation répond au « request for information » de l’Inde pour la fourniture de 110 appareils.
  • 30 octobre 2018 : Dassault présente le Rafale B « RB008 » à la presse indienne à Istres. Il s’agit du premier appareil en charge des essais d’intégration des systèmes demandés par l’Inde. Les appareils biplaces seront numérotés RB001 à RB008, les monoplaces BS001 à BS028. (Via Scramble Magazine)

  • Décembre 2018 : La cour suprême de l’Inde rejette tous les recours déposés à l’encontre du contrat Rafale signé le 23 septembre 2016. En effet, depuis 2017, Rahul Gandhi, dirigeant du principal parti d’opposition, accusait le gouvernement d’avoir favorisé un industriel proche du pouvoir, le patron du conglomérat Reliance : Anil Ambani.
  • Janvier 2019 : aux dires de la presse (Ajai Shukla / Hindustan Times), le coût moyen des 36 Rafale s’élèverait à 91.7 millions d’euros, auquel s’ajoutent 1.7 milliards au titre des spécificités demandées par l’Armée de l’Air indienne, 1.8 milliards pour les pièces détachées, 350 millions en logistique et 700 millions en armements (NDLR : chiffres à prendre avec des réserves). Le Rafale en chiffres.

Le premier exemplaire indien, le Rafale RB008, lors de son premier vol le 30 octobre 2018 – © Dassault Aviation (Source)

  • Avril 2019 : la formation des pilotes indiens s’effectuera d’octobre 2019 à mars 2021 à partir des installations de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac.

 


@ suivre …

error: Content is protected !!