Le 14 octobre 2021, les “Gusto” soufflaient leurs 80 bougies sur la BA 115 d’Orange.

Photo de couverture © Guillaume BerthonAerospot66.

De Turnhouse en Ecosse, à la Base Aérienne 115 d’Orange

Par décret du Général de Gaulle le 20 octobre 1941, le Groupe de Chasse n°2 des Forces Aériennes Françaises Libres voit le jour. Désignée Free French Squadron 340 dans la Royal Air Force, l’unité se compose des escadrilles “Paris” et “Versailles”. Le GC2 “Ile de France” vole alors sur Spitfire, et participe à la couverture aérienne du débarquement le 6 juin 1944. Le groupe Ile de France effectue 7100 sorties, remporte  75 victoires et perd 38 pilotes pendant la seconde guerre mondiale.

Parmi les unités des FAFL, figurent également le Groupe de Chasse n°1 Alsace (341 Squadron RAF), le Groupe de Chasse n°2 Normandie (puis Régiment de chasse Normandie-Niémen) et le Groupe de bombardement Lorraine (342 Squadron RAF).

Elle intègre ensuite la 5e escadre de chasse en  avec ses Bell P-63 Kingcobra, puis participe brillamment à la guerre d’Indochine de 1949 à 1951. L’unité sera décorée de la fourragère bleue et rouge avec 3 palmes de bronze faisant suite aux 3 citations à l’ordre de l’armée.

C’est en  qu’elle reçoit la désignation d’Escadron de Chasse 2/5 Île de France. Elle s’installe sur la base aérienne 115 Orange-Caritat qu’elle ne quittera plus et passe sur De Havilland Vampire FB Mk5.

Entre 1954 et 1966, le 2/5 vole sur SE 535 Mistral, MD 452 Mystère II et MD 454 Mystère IVA, puis Super Mystère B2.

Entre 1966 et 1975, l’Ile de France évoluera sur Mirage IIIC © Yves Fauconnier
Mirage IIIC de l’Ile de France © Collection Eric Bannwarth
1980 : l’Ile de France et ses Mirage F1 à l’honneur dans le film “Orange est vert”
Mirage F1C-200 de l’Escadron de Chasse 2/5 Ile de France à Toul en juin 1988. Le F1 équipera l’escadron de 1975 à 1989 © Paul Schaller 
Mirage F1C du 2/5 © Collection Eric Bannwarth

Un film de François Moreuil. Acteurs : CDT JANTET (lui-même), CNE DUCOS, (lui-même), CNE ANDRIEU (lui-même) et LTT COMTESSE (lui-même). Une coproduction TF1 – SIRPA.

Le Mirage 2000 RDI depuis 1989 : du CAFDA au CFA

C’est tout d’abord la 2e Escadre de Chasse qui réceptionne les premiers Mirage 2000. L’EC 1/2 Cigognes prend en charge ses avions le 2 juillet 1984, puis le 3/2 Alsace en 1985 et enfin le 2/2 Côte d’Or en 1986. Les appareils vont du standard 1 à 3, équipé du RDM (Radar Doppler Multifonctions). L’Escadre effectue essentiellement des missions de défense aérienne, formation au sol et en vol, ainsi que de l’assaut conventionnel.

Finalement, c’est au tour de la 5e Escadre de percevoir ses avions. L’EC 1/5 Vendée est le premier à les recevoir, en juillet 1988. A partir de janvier 1989, l’Ile de France réceptionne ses 13 Mirage 2000C et 2 Mirage 2000B. L’EC 3/5 Comtat Venaissin s’équipera en dernier, courant 1990. Les appareils sont alors au standard S4-2, puis S4-2A avec un RDI (Radar Doppler à Impulsions).

Suivront enfin les Mirage 2000 de la 12e Escadre à Cambrai. Elle percevra ses avions entre 1991 et 1995 au sein des EC 1/12 Cambrésis et 2/12 Picardie.

Au total, la France commanda 124 Mirage 2000C, ainsi que 30 Mirage 2000B.

Du RDM au RDI

Le RDM dispose d’une portée maximale en air-air de 60 NM. Celle-ci se réduit à 20 NM en recherche vers le bas (Look and shoot down). Le radar assure la recherche et la poursuite tous temps, l’acquisition et la poursuite de cibles en PSIC et PSID (Poursuite Sur Information Continue et Discontinue). En mode air-sol, il assure la visualisation, la découpe iso-altitude, l’évitement d’obstacles, le recalage de la navigation, la percée aveugle, la télémétrie air-sol et la poursuite de cibles maritimes. Le RDI bénéficie quant à lui d’une portée de 70 NM avec une capacité Look down / shoot down complète, et permet le tir du missile S530D.

Mirage 2000B à l’occasion des 60 ans des FAFL en 2002 à Colmar. L’appareil est en configuration “fox” (1 réservoir ventral). En 1991, les Mirage 2000 RDI se dotent du standard S5 © Paul Schaller
Très rare photo de 2 Mirage 2000 (EC 1/5 et 2/5) en ravitaillement en vol “buddy buddy”, certainement en 1994. © Ian Black (merci Ian !) à suivre également sur Twitter.
Les missions de l’Escadron de Chasse 2/5 Ile de France

Depuis 1997, l’escadron est particulièrement tourné vers l’instruction. Il assure la transformation initiale de tous les pilotes de l’Armée de l’Air sur Mirage 2000.

C’est dès 1961 que la formation est au cœur de l’activité de la base aérienne d’Orange, avec la création de l’Ecole de Transition Réacteur 40/005 sur CM 170 Fouga Magister (issu du Centre de Transformation sur Avion à Réaction de la base aérienne de Mont de Marsan créé en 1948).

L’EC 2/5 participe également à la permanence opérationnelle. Les équipages du 2/5 veillent à préserver la souveraineté de l’espace aérien français et sont prêts à intervenir en cas de comportement douteux d’un appareil en vol ou pour porter assistance à un aéronef en détresse.

L’escadron dispose de 3 escadrilles (changement de dénomination le 10 avril 2012) :

  • C46 “Trident” (anciennement “Paris”)
  • SPA124 “Jeanne d’Arc” (anciennement “Vincennes”)
  • SPA84 “Tête de renard” (anciennement “Versailles”)
Entre 1998 et 2008, l’EC 2/5 assure les présentations officielles du Mirage 2000 © Bruno Plassin
50 ans de l’Ile de France en 1991 © Collection Henri Guyot
75 ans de l’Ile de France en 2016. Le Mirage 2000 dispose d’une vitesse d’approche de 140 kts et se pose à 125 kts © Laurent Quérité
Mirage 2000C en configuration “bravo” avec 2 réservoirs de 2000 litres (RPL 541 et 542) © Paul Basque (2020)
Opération Daguet en 1990-1991 (Irak)

Suite à l’agression irakienne contre le Koweït le 2 août 1990, la 5e Escadre intervient dans le cadre de l’opération Daguet. Le dispositif français s’inscrit dans l’opération alliée Desert Shield (Bouclier du désert). Le 3 octobre 1990, les 4 premiers Mirage 2000 décollent d’Istres, en compagnie de 4 Mirage F1CR. Après 7h30 heures de vol, les appareils se posent à Al Asha en Arabie Saoudite. Au total, 49 avions (dont 14 Mirage 2000, 28 Jaguar et 6 Mirage F1CR) français stationneront sur cette base spécialement aménagée.

Le 17 janvier 1991, les alliés déclenchent l’opération tempête du désert (Desert Storm). Jusqu’au 28 février, l’aviation de combat française mène 1387 missions de guerre. Les Mirage 2000 assurent la supériorité aérienne et l’escorte des missions. Ils réalisent 508 missions (1416 heures de vol) CAP (Combat Air Patrol) d’une durée moyenne de 4 heures. Les missions nécessitent 2 à 3 ravitaillements en vol.

Remarquable travail des équipes de maintenance, les Mirage 2000 atteignent 98% de disponibilité.

Les mécaniciens de l’EC 2/5 équipent les Mirage 2000C de missiles Matra Super 530D durant l’opération Daguet. Avec le S530D, le Mirage 2000 est en mesure d’intercepter des cibles sous fort dénivelé © SIRPA
© Collection Eric Bannwarth
Mirage 2000C RDI n°74 (5-OP) avec un camouflage expérimental durant l’opération Daguet. C’est le même appareil qui recevra les couleurs du 50e anniversaire du 2/5 en 1991. On le voit ici emportant 2 missiles Magic II et 2 Super 530D © ?
Opération Alysse (Southern Watch) en 1992 (Irak)

L’opération Southern Watch (résolution 688 de l’ONU), se donne pour premier objectif d’interdire à l’Irak l’utilisation de ses moyens aériens au sud du 33e parallèle. De plus, en application de la résolution 949, elle a pour second objectif de contrôler l’interdiction de renforcement des forces militaires irakiennes au sud de cette ligne. Cette opération regroupe des moyens aériens américains, britanniques et français sous commandement américain.

La France y participe avec le détachement Alysse, au sein duquel les Mirage 2000 RDI assurent des missions de défense aérienne. Les appareils stationnent à Dharan, puis Al Kharj en 1996. Les missions au-dessus de l’Irak, respectent strictement le sud du 32e parallèle. Les appareils français participant forment le détachement Alysse.

L’opération prend fin le 28 avril 2003.

Opérations Crécerelle (Deny Flight) en 1993 (Bosnie)

En plus de ses missions d’interdiction aérienne, l’escadron mène des actions avec des Mirage 2000N, 2000D ou des Mirage F1. Il fournit un appui aérien rapproché à la force de protection des Nations unies (résolution 816 de l’ONU). L’opération Deny Flight consiste à maintenir une zone d’exclusion aérienne au dessus de la Bosnie Herzégovine. Les Mirage 2000C participent à des frappes au sol dès 1994 avec des bombes SAMP de 250 kg et Mk-82 et stationnent sur la base de Cervia.

L’opération Deny Flight s’achève en 1995.

Garuda, Bubo et Baltic Air Policing

En juin 2005, les appareils de l’Ile de France donnent la réplique aux Su-30 indiens à l’occasion de l’exercice Garuda II. 6 Sukhoï-30 Flanker et 2 Il-76 participent à la manœuvre.

Le saviez-vous ? En 2004 l’EC 2/5 participe au tournage des “Chevaliers du ciel” de Gérard Pirès par la fourniture de Mirage 2000B pour quelques scènes.

Le 1er décembre 2009, les Mirage 2000 du 2/5 prennent la direction de Dakar. Cette étape les conduira d’Istres en Guyane où ils assureront la protection du site de Kourou (Opération Bubo).

Juin 2010 marque le retour de l’exercice Garuda et sa 4e édition. L’Inde déploie à cette occasion des Sukhoï-30MKI et Singapour des F-16D Block 52+.

Exercice Garuda en 2010 © Dishar Athif

Le , l’EC 2/5 arrive aux Tchad pour remplacer les derniers Mirage F1 restants sur le continent africain. L’escadron participe également à Baltic Air Policing en  à Šiauliai et à Malbork en .

Deux Mirage 2000C en patrouille lors d’une mission Air Baltic Policing © O. Ravenel
Participation à l’opération Barkhane entre 2015 et 2020 (Mali)

De 2010 à 2012, les appareils de l’Ile de France interviennent au Tchad dans le cadre de l’opération Epervier.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Burkina-Faso, Mali, Mauritanie, Niger, et Tchad. Elle regroupe environ 4 500 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace.

Déployés sur Barkhane depuis 2015, les équipages des Mirage 2000C avaient pour mission d’appuyer les forces françaises déployées au sol. En dehors de l’appui aérien au sol, les pilotes des Mirage 2000C ont également des missions de renseignement. Ils effectuent ainsi des vols au cours desquels ils peuvent voir si des camps ont évolué ou recueillir des informations sur des points sensibles.

Au Niger, les Mirage 2000C s’équipent de bombes à guidage laser GBU-12 ou de Mk-82 non guidées. Ils apportent également une capacité canon absente des Mirage 2000D.

Afin de compléter les équipements, les pilotes disposent également de Jumelles de Vision Nocturne (JVN).

Campagne de tir à Solenzara © Thierry Murcia
Tir canons de 30 mm pour ce Mirage 2000C de l’escadrille SPA84 en campagne de tir à Solenzara © Guillaume BerthonAerospot66
Durant l’opération Barkhane, les Mirage 2000C s’équiperont de bombes à guidage laser GBU-12. Dépourvu de désignateur laser, le Mirage 2000C nécessite d’être accompagné par un Mirage 2000D, un Rafale, un drone ou un JTAC © Armée de l’Air
En 2019, Mirage 2000D, drone Reaper et Mirage 2000C opèrent depuis la base aérienne projetée de Niamey durant l’opération Barkhane © Armée de l’Air
“Gusto 80” : Une décoration spéciale pour les 80 ans de l’E.C 2/5 Ile de France

Pour l’occasion, un des Mirage 2000C reçoit une décoration spéciale. Le design a été pensé en collaboration avec Régis “Rage” Rocca, à l’origine également de nombreuses décorations appliquées sur Rafale. Sa mise en peinture a été orchestrée par HB Radical Design, avec l’aide des “choumacs” (experts carrossiers) du 2/5.

Décollage en “32” sur la BA-115 d’Orange © Alexis Feuillin
© Guillaume BerthonAerospot66

© Guillaume Hulot
Tower, this is Gusto 80 requesting a flyby ! © Sébastien Sauvignet
“Gusto 80” ou “Ravage 80” ? Mirage 2000C ou Alpine A110 ? Quel avion de chasse choisir ? © Thierry Murcia
Gusto Tactical Display
L’année 2021 aura également été l’occasion pour le 2/5 de présenter au public une démonstration tactique : Gusto Tactical Display © Sébastien Léonard

© Guillaume Hulot
Les pilotes du Gusto Tactical Display © Thierry Murcia
Fly me to the moonGusto Tactical Display © Sébastien Sauvignet
“Patriam servando, victoriam tulit” se traduit par “en servant la patrie, il a remporté la victoire”. Il s’agit de la devise de l’Ordre de la Libération © Alexis Feuillin
L’équipier du Gusto Tactical Display au décollage © Vincent Giusiano

© Guillaume Hulot
Le Gusto Tactical Display à l’entrainement © Vincent Giusiano

L’impressionnante flight line du meeting organisé à l’occasion des 80 ans de l’EC 2/5 le 14 octobre 2021 © Walter babic photography
Du Mirage 2000 au Rafale

L’escadron de chasse 2/5 Île de France sera mis en sommeil en . À compter de cette date, les équipages de l’escadron seront transformés sur Rafale pour former un escadron sur la BA 115 à partir de

Les Mirage 2000C français seront retirés du service à l’été 2022. Les 7 derniers Mirage 2000B utilisés uniquement pour la formation sur Mirage 2000, seront relocalisés à l’été 2022 d’Orange vers Nancy où ils assureront cette même mission. Le retrait du service des Mirage 2000B débutera à l’horizon 2029, en parallèle de la baisse du nombre de pilotes affectés au sein d’escadrons de Mirage 2000. Le dernier appareil à être retiré du service le sera en 2032 …

Mirage 2000B de l’Escadron de Chasse 2/5 Ile de France. La version biplace emporte 110 litres de carburant de moins que la version monoplace. Par ailleurs, elle ne dispose pas de canons internes © Paul Basque (2020)
Présent à l’occasion des 80 ans du 2/5, le Rafale Solo Display symbolisait la prochaine génération de chasseurs qui stationneront à Orange © Walter babic photography

NDLR

Un grand merci à nos contributeurs photos ! Merci d’avoir bien voulu partager leurs clichés sur Omnirole-Rafale.com et participer ainsi à l’illustration de cet article.

Merci également à l’Escadron de Chasse 2/5 Ile de France pour l’organisation de cet évènement mémorable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!