Point 3 2014

Le système d’armes du Rafale repose sur une architecture suffisamment ouverte pour pouvoir être adapté à la plupart des armements actuels et à venir.

L’interopérabilité du Rafale est garantie par la conformité à la norme Mil-Std-1760, qui facilite l’intégration des armements retenus par le client.

L’appareil dispose de 14 points d’emports sur les versions B et C, néanmoins, la version M en compte 13. En effet, il manque un point central en raison de la plus grande taille du train avant pour la version embarquée.

Le seul chasseur au monde capable d’emporter 1.5 fois sa propre masse

Avec une masse à vide de la classe des dix tonnes, le Rafale est équipé de 14 points d’emport (13 sur le Rafale M). Cinq d’entre eux sont conçus pour emporter des armements lourds et des réservoirs externes. La masse totale des charges externes dépasse neuf tonnes.

Grâce à sa grande capacité d’emport et à la puissance de son système d’armes, le Rafale est capable de combiner des actions d’attaque au sol et de combat aérien dans la même mission.

Il est capable d’accomplir simultanément plusieurs tâches telles que le tir de missiles air-air pendant une phase de pénétration à très basse altitude: ceci lui confère une vraie capacité “omnirole” associée à une survivabilité remarquable.

Source

2 Rafale suffisent pour remplacer 5 types de Mirage 2000 lors d’une même mission – RAFALE : 9.5 tonnes d’emports

 

Le vaste panel d’emport d’armement du Rafale. Attention : tous ne sont pas encore opérationnels sur l’appareil- RAFALE : 9.5 tonnes d’emports

Un canon intégré : Nexter (GIAT) 30M-791
  • Masse : 120 kg
  • Effort de recul < 2 700 daN
  • Cadence de tir 2 500 coups par minute
  • Modes de tir rafales limitées (0,5 s ou 1 s) ou libres
  • Munition 30 x 150 mm dotée d’une amorce de sécurité 1A-1W
  • Vitesse initiale des obus : 1 025 m/s.
  • Alimentation électrique 28 V – 5 A – continu
  • Dimensions (L x l x h) 2 400 x 290 x 240 mm
  • Température de fonctionnement – 54 °C/+ 74 °C
  • 125 obus sont embarqués

Source. Article sur le tir canon air-sol.

D’un point de vue fonctionnement : un premier barillet prévu pour 7 obus séparent ceux-ci des maillons qui les relient et les transmettent à un autre barillet pour le tir avec récupération des gaz.

4 types de munitions (30X150) :

OX : Obus d’exercice inertes définis pour une utilisation en entraînement polyvalent par le Rafale. Tir sur cibles non durcis.
OXTC : Obus d’exercice traçant
OEI : Obus explosif incendiaire
OSPEI (poids unitaire : 540 grammes) : Obus semi-perforant explosif incendiaire. Attaque de cibles faiblement durcies (véhicules blindés, matériels non protégés, etc.).

Hausse à 2.5° sous l’horizon pour des tirs air-sol à 3500 m (source « Rafale en Afghanistan – Edition Vario). En temps normal, la hausse est à 0° (priorité air-air).

En 0.5 seconde, 6 kg d’obus explosifs filent à plus de 1000 km/h vers leur cible, soit 21 obus.

Source

Rafale B du CEAM – RAFALE : 9.5 tonnes d’emports
Configurations d’emports du Rafale

CONFIGURATIONS AIR-SOL :

  • Mission de pénétration en profondeur (Aéronavale – 1 SCALP) :
    • 2 Mica IR + 4 Mica EM + 2 RPL 2000 + 1 missile SCALP
    • Masse totale : 21460 kg, dont 7919 kg de carburant
  • Mission de pénétration en profondeur (Armée de l’Air – 2 SCALP) :
    • 2 Mica IR + 2 Mica EM + 3 RPL 2000 + 2 missile SCALP
    • Masse totale : 23713 kg, dont 9370 kg de carburant 
  • Mission « Close Air Support » :
    • 2 Mica IR + 2 Mica EM + 3 RPL 2000 + 6 AASM
    • Masse totale : 23350 kg, dont 9370 kg de carburant
  • Mission « Close Air Support » :
    • 2 Mica IR + 2 Mica EM + 2 RPL 1250 + 6 GBU-12 + 1 pod Damocles
    • Masse totale : 20660 kg
  • Mission attaque au sol sur abris durcis :
    • 2 Mica IR + 4 Mica EM + 2 RPL 2000 + 1 GBU-24 + 1 pod Damocles
  • Mission « Close Air Support » (Aéronavale) :
    • 2 Mica IR + 2 Mica EM + 2 RPL 1250 + 6 AASM
    • Masse totale :  20927 kg, dont 6777 kg de carburant
CONFIGURATIONS DIVERSES :
  • Mission de reconnaissance :
    • 2 Mica IR + 4 Mica EM + 2 RPL 2000 + 1 pod RECO-NG 
    • Masse totale : 21082 kg, dont 7919 kg de carburant
  • Mission d’attaque anti-navire :
    • 2 Mica IR + 4 Mica EM + 2 RPL 2000 + 1 AM-39 Exocet
    • Masse totale : 20967 kg, dont 7919 kg de carburant
  • Mission de ravitailleur en vol (configuration dite « super nounou ») :
    • 2 Mica IR + 2 RPL 1250 + 2 RPL 2000 + 1 nacelle de ravitaillement en vol
    • Masse totale : 22283 kg, dont 9900 kg de carburant
  • Mission d’attaque nucléaire :
    • 2 Mica IR + 4 Mica EM + 2 RPL 2000 + 1 ASMP-A
    • Masse totale : 20967 kg, dont 7919 kg de carburant
CONFIGURATIONS AIR-AIR :
  • Mission de défense aérienne :
    • 2 Mica IR + 4 Mica EM + 3 RPL 1250
    • Masse totale : 20074 kg, dont 7782 kg de carburant
  • Mission « Permanence Opérationnelle » :
    • 2 Mica IR + 4 Mica EM + 1 RPL 1250
    • Masse totale : 19074 kg, dont 5770 kg de carburant

 


Le point « 3 » de voilure

Le point 3 de voilure semble pouvoir accueillir un MICA, un panier lance roquettes LR-68, ou des leurres tractés X-Guard.

Rafale B01 – RAFALE : 9.5 tonnes d’emports © Dassault Aviation – V. Almansa
Rafale M au Salon du Bourget, équipé d’un missile Exocet, de 2 missiles METEOR, 2 missiles MICA EM au point 3 de voilure et 2 missiles MICA IR aux extrémités de voilure.
Ouverture du domaine de vol avec point n°3 de voilure (janvier 2014) – RAFALE : 9.5 tonnes d’emports © Dassault Aviation / A. Pecchi

A noter que le point d’emport latéral avant gauche n’est, lui aussi, pas encore ouvert et pourrait accueillir un pod de navigation ou un brouilleur offensif.

Enfin, le point d’emport central avant n’est lui aussi pas encore ouvert et devait permettre l’emport de 2 Mica en tandem (inexistant sur la version Marine à cause du train avant).


L’éjecteur AT-730 (Rafaut)

L’éjecteur « tribombes AT-730 » est développé par la société Rafaut. Il est en mesure de supporter et éjecter 3 munitions de 250 kg, ou 2 munitions de 500 kg. Ce « pylône » est constitué d’une structure principale utilisant le concept de cadres usinés dans la masse, assemblés par des revêtements comportant des portes d’accès aux équipements tels que le TG-480 qui assure la fonction d’éjection des charges (par pistons télescopiques à énergie pneumatique qui confèrent aux munitions une séparation à 5m/s).

AT730 tribombes – © Rafaut
2 AASM à guidage terminal infrarouge montés sur un tribombes AT730 – © Sagem
GBU-12 assemblées sur un éjecteur tribombes AT730 d’un Rafale Marine.

Après qualification des armements et des emports, le tri-bombes aura les capacités d’emport suivantes :

  • 3 AASM
  • 3 GBU 12
  • 3 GBU 22
  • 2 GBU 16
  • 3 MK82 lisses
  • 3 MK81 lisses
  • 2 MK83 lisses

Source Guerrelec – Source Rafaut – Source emports.

SECA assure la réalisation de la mallette de contrôle de l’adaptateur tribombes. Celle-ce teste l’adaptateur tribombe embarqué avant qu’il ne soit chargé avec les bombes.
Les 2 mallettes sont aéro-transportables et assurent les fonctions suivantes (Source) :
  • Mallette de test : comporte l’unité centrale, les interfaces de commutation, les interfaces de mesure et les interfaces de communication MIL-STD-1553,
  • Mallette d’alimentation: génère les tensions d’alimentation de la mallette de test et permet le rangement des différents câbles d’alimentation et d’interconnexion.
Mallette de contrôle connectée à l’éjecteur tribombes AT-730 © SECA

Caractéristiques principales :

  • Alimentation triphasée 200Vac 400Hz sur réseau atelier ou par prise parc,
  • Unité centrale durcie avec système d’exploitation Microsoft Windows XP Pro,
  • Température de fonctionnement -10 à +50°C,
  • Température de stockage -30 à +70°C,
  • Qualification MIL-STD-461E.
error: Content is protected !!