Du 3 avril au 27 mai 2018, 350 marins du Groupe aérien embarqué (GAé) et du porte-avions Charles de Gaulle ont été déployés aux États-Unis.

Baptisé « Chesapeake », ce déploiement avait pour but de parfaire le maintien des compétences des marins français et d’entretenir un haut niveau d’interopérabilité avec l’US Navy. Cette exercice participait également à la remontée en puissance opérationnelle du GAé avant la remise à flot du porte-avions Charles de Gaulle en opération de modernisation depuis près d’un an (Source : Modernisation CDG via Colsbleus.fr).

Pour se rendre à destination, la Marine avait mis en place deux routes : l’une par le Nord, via le Royaume-Uni, l’Écosse, l’Islande, le Groenland et le Canada pour l’avion-radar Hawkeye, qui ne peut pas être ravitaillé en vol et a dû se poser à plusieurs reprises ; et l’autre par le Sud, avec une escale aux Açores et des ravitaillements en vol assurés par trois avions-ravitailleurs KC-135 de l’armée de l’Air pour les Rafale Marine.

1781 : la bataille de Chesapeake.

Egalement connue sous le nom de bataille des caps de Virginie, c’est une bataille cruciale de la guerre d’indépendance des États-Unis qui eut lieu près de l’embouchure de la baie de Chesapeake le entre la flotte de l’Amiral britannique Thomas Graves et celle du Lieutenant-Général des armées navales François Joseph Paul de Grasse. La précision du tir français endommage suffisamment six vaisseaux britanniques pour forcer Graves à rompre le combat et à s’esquiver. Avec la bataille de Grand Port (1810), c’est l’une des rares défaites de la Royal Navy aux XVIII et XIXe siècles. (Source)

2018 : 12 Rafale et un avion de surveillance E-2C s’envolent vers les Etats-Unis

Les Rafale au départ de Landivisiau le 03 avril 2018 (Photos © Frédéric BASTOUL) :

Ce déploiement était constitué d’une première phase, une phase à terre, du 5 avril au 8 mai en Virginie : les Rafale Marine étaient accueillis par le Carrier Air Wing 8, sur la Naval Air Station (NAS) Oceana. L’E-2C Hawkeye était stationné sur la NAS Chambers.

NAS Oceana est une des principales bases aéronavales de la côte est des Etats-Unis depuis 1943. Quand ils ne sont pas à bord de leurs porte-avions respectifs (USS Harry S. Truman, Dwight D. Eisenhower et George H.W. Bush), la base accueille 5 escadrons de F-18 A/B/C/D, ainsi que 13 escadrons de F-18E/F.

 

La seconde phase, embarquée à bord du porte-avions USS George H.W. Bush, se déroula du 8 au 18 mai au large de Norfolk. Quelque 180 exercices et entraînements en vol ont été exécutés (430 vols sur Rafale Marine et 40 vols sur Hawkeye).

 

Pour les pilotes par exemple, il s’agissait de simuler des situations très variées : soutien des troupes au sol, attaque ou défense de bateaux, recherche de cibles, bombardement, combat aérien avec nombre d’avions variable –1 contre 1 ou attaques multiples, défense de zone et protection de raid dans la profondeur  », mais aussi de s’entraîner à l’appontage, simulé sur une piste (voir notre vidéo au bas de cet article) ou en conditions réelles.

Photos © Marine national – US NavyChasse embarquée

Le déploiement « Chesapeake » en vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!