Rencontre avec la 4e Escadre de Chasse de Saint-Dizier, sur la Base Aérienne 120 de Cazaux.

Saint-Dizier, quand on est de Bordeaux, ce n’est pas la porte à côté. Mais quand c’est la 4e Escadre de Chasse qui vient à Cazaux, comment ne pas sauter sur l’occasion et aller leur rendre visite ?

C’est pourquoi je vous emmène avec moi à la rencontre que cette escadre aux multiples casquettes.

Pourquoi se retrouvent-ils à Cazaux ? Tout simplement parce que la piste de Saint-Dizier se refait une santé. D’autres pistes subiront également de gros travaux.

De quoi se compose cette Escadre ?

Les Escadrons de Chasse 1/4 Gascogne et 2/4 La Fayette

Ils ont pour mission d’assurer :

  • La dissuasion nucléaire
  • La protection du territoire
  • Les frappes conventionnelles
  • La défense aérienne
  • La reconnaissance
Escadrons de chasse 1/4 Gascogne
Escadron de Chasse 1/4 Gascogne
Escadron de chasse 2/4 La Fayette
Escadron de Chasse 2/4 La Fayette

[La dissuasion nucléaire consiste à prévenir un acte en persuadant l’acteur concerné que les coûts d’une telle action excèdent ses bénéfices. Le fait que deux adversaires se dissuadent ainsi dépend avant tout de la capacité de l’agressé à conserver les moyens de frappe nucléaire contre l’agresseur après avoir subi une première frappe atomique.] (Source Wikipedia).

Dans le cadre de cette alerte nucléaire, c’est le missile ASMPA (Air Sol Moyenne Portée Amélioré) qui est utilisé par les Rafale.

Premier tir d'évaluation du système d'arme C135/Rafale/ASMPA

Des exemples connus de mission de ces Escadrons ?

Marathon Monfreid : exercice de projection à distance

En 2020,trois Rafale de l’escadron de chasse 1/4 ”Gascogne” de la base aérienne 113 de Saint-Dizier, un A330 MRTT Phénix et un ravitailleur C135 FR de la base aérienne 125 d’Istres se sont déployés dans le cadre de l’exercice Marathon-Monfreid.  Les objectifs étaient :

  • assurer l’entraînement des équipages de chasse au vol longue distance (5500km) en simulant un raid de la composante nucléaire aéroportée.
  • entraîner l’équipage à l’entrée en premier sur un théâtre de haute intensité dans un environnement tactique représentatif de la réalité.

En 2019, trois Rafale et un A330 MRTT Phénix de l’armée de l’Air ont réalisé un vol marathon entre La Réunion et la Métropole. Avec de vol de 12h pour 9000 km, ils ont su démontrer les capacités d’intervention longue distance des forces aériennes françaises. Cinq ravitaillements ont tout de même été nécessaires pour les deux Rafale.

L’exercice s’est soldé par une pénétration du sol français avec simulation de tir d’un missile ASMPA. Pour faire le lien avec ma visite du jour, le Commandant “Paul” était dans l’un des deux Rafale.

L’Escadron de Transformation Rafale (ETR)3/4 Aquitaine

Il assure quant à lui la formation des futurs pilotes de Rafale.

ETR 3/4 Aquitaine

Durant cette visite, j’ai pu me mettre, l’espace d’un instant, à la place d’un navigateur dans un Rafale B. Ce fut l’occasion d’échanger avec des navigateurs sur leur métiers. Je n’en parlerai pas ici car il y a tellement de choses à en dire, que nous en ferons un article dédié tant ce métier est tout aussi passionnant que le métier de pilote ! Ce qui est certains, c’est que pilotes comme navigateurs ont adoré faire des vols basse altitude sur l’océan. En effet, voir défiler l’eau à une telle vitesse doit être quelque chose de fabuleux !

Visiter un escadrons sans aller photographier un atterrissage ? Impossible n’est-ce pas ? C’est pourquoi je me suis rendu à la tour de contrôle pour prendre en photo l’arrivée de deux Rafale.

Retour de mission

La 4e Escadre de Chasse à Cazaux

 

Petite anecdote de la journée, le hasard a voulu que j’assiste au dernier vol Rafale d’un pilote. La tradition veut que tout ses collègues l’attendent au pied de son avion avec une bonne bouteille et lui rende l’hommage qu’il mérite. C’est une chance d’assister à ce moment là, d’autant plus que ce pilote passera à la PAF l’année prochaine.

Et qu’ont-ils fait à Cazaux pendant tout ce temps ? 

Plusieurs missions ont été réalisées durant cette période passée dans la base aérienne du Sud Ouest.

En plus des missions d’exercices habituelles ainsi que les missions d’entrainement de l’ETR, une partie de l’Escadre à participé à Atlantic Trident. Cet exercice réunissait 3 nations (France, Etats Unis, Royaume-Uni) dans le but de se coordonner autour de différentes missions auxquelles ont participé des Rafale, Typhoon, F-35 ou encore des Mirages 2000. N’allez pas croire que notre Escadre y jouait toujours le rôle du gentil. Il leur est également arrivé de jour le rôle d’aggressors.

Petit vol de notre patch à bord d'un Rafale
Petit vol de notre patch à bord d’un Rafale
L’ESTA 15/4 Haute Marne
ESTA
ESTA 15/4 Haute Marne
N’oublions pas les mécaniciens, sans qui les Rafale ne pourraient pas voler. Le parc Rafale de “la 4” est entretenu par l’ESTA 15/4 Haute Marne. La 4e Escadre de Chasse à Cazaux.

L’Escadre a quitté Cazaux le 21 mai 2021. J’espère que cette petite visite vous aura permis de mieux connaitre cette Escadre qui, comme vous l’avez vu, à de nombreuses casquettes.


Remerciements

L’équipe Omnirole-Rafale remercie le Commandant “Paul” pour son accueil et le temps qu’il a bien voulu m’accorder. Merci également à la cellule communication de la base de Cazaux qui a permis cette rencontre.

Pour en savoir plus sur les métiers de l’Armée de l’Air, cliquez ici

Textes et photos © Sébastien Lallemand

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!