L’aéroport de Bordeaux-Mérignac n’est pas le seul terrain de jeu des spotters. La base aérienne de Saint-Dizier offre également son lot de clichés.

Forte de 2 escadrons opérationnels, ainsi que de l’unité de transformation Rafale (ETR), l’activité aérienne ne manque pas, c’est pour cette raison que Kevin Moroy décide d’y passer la journée du 25 septembre 2018.

L’histoire de la base aérienne 113 remonte à 1910, quand un premier aéroplane s’y pose. Le terrain sera inauguré en 1913.

Arrivé tôt dans la journée pour profiter des premières lueurs du soleil, les Rafale défilent devant l’objectif de Kevin.

Certaines mauvaises langues regretteront l’absence de Rafale M … n’est-ce pas Kevin ? 😉 … mais les 2 escadrons « nucléaires », ainsi que l’ETR sont principalement équipés d’appareils biplaces.

Photos d’une séance spotting à Saint Dizier © Kevin Moroy

Tous les escadrons de l’Armée de l’Air sont en capacité de prendre la « Permanence Opérationnelle ». En voici un exemple, avec un Rafale B du 2/4 La Fayette équipé de missiles MICA.
Configuration air-sol pour ce Rafale B équipé du pod de désignation laser et de reconnaissance Damocles. les pylônes d’emports tribombes peuvent revoir des bombes guidées laser et propulsées.
Un biplace aux couleurs de l’Escadron de Transformation Rafale 3/4 « Aquitaine » de Saint Dizier. Cet escadron assure la formation des pilotes de Rafale et l’Armée de l’Air, ainsi que de la Marine Nationale. Le pilote est ici seul, sans moniteur ou navigateur en place arrière.
Approche finale d’une patrouille de Rafale aux abords de Saint Dizier pour un atterrissage en formation en piste 11.

Spotting à Saint Dizier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!