Pendant deux semaines, la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan accueillait l’exercice «Volfa 2018-2».

Entraînement majeur de préparation au combat des forces aériennes (CFA), il vise principalement à travailler :

  • l’entrée en premier (Entry Force)
  • et la récupération de personnel (Personnel Recovery)

Par ailleurs, 40 appareils et pas loin de 300 personnes participaient à ces manœuvres fin novembre 2018. 

Exercice de synthèse, il s’adresse à des équipages qualifiés. Il permet également la réalisation de scénarios complexes et réalistes mettant en œuvre l’ensemble des capacités nécessaires à l’Entry Force (l’entrée en premier) :

En outre, une part importante de l’entraînement est dédiée à la recherche et au sauvetage au combat (CSAR – Combat Search And Rescue). 

L’occasion pour nos contributeurs de participer l’exercice Volfa 18-2 : Alain Berthin, Didier DurieuxMaciejka‎ Świderek et Jean,-Pierre Dewam de l’association Bordeaux Mérignac Spotters (BMS). Alain Ragu, et moi-même.

Source.

Sous cet angle, la crosse d’arrêt située à l’arrière, sous les réacteurs, est bien visible. Il ne s’agit pas là d’une crosse d’appontage, dont seuls les Rafale M, embarqués, disposent.
Ce Rafale C de l’Escadron Normandie Niemen emporte deux réservoirs supplémentaires de 2000 litres, ainsi que 2 éjecteur tri-bombes AT-730.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!