La base aérienne 105 d’Evreux accueille les auditeurs de l’IHEDN et de l’Ecole de Guerre.

Le 15 octobre 2020, l’Armée de l’Air et de l’Espace présentait un panel de ses activités et de ses missions. Après une allocution du CEMAA, le Général Philippe LAVIGNE, une démonstration dynamique permettait d’évaluer différents appareils.

La patrouille « Requin Mike » assure le « Rafale Tactical Display » lors de cette journée.

Une centaine de Rafale équipe l’Armée de l’Air. Ils peuvent réaliser tout type de mission, partout dans le monde.

Accompagnant ces présentations, différentes expositions illustraient les moyens et missions de l’Armée de l’Air :

  • espace
  • forces spéciales
  • intelligence, surveillance et reconnaissance (ISR)
  • formation
  • défense du territoire national
  • forces aériennes stratégiques et capacités air-sol
  • projection de puissance et évacuation médicale d’urgence (MEDEVAC)
  • opération Résilience
Les missions permanentes de l’Armée de l’Air et de l’Espace

365 jours par an, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, son personnel assure avec détermination la protection des français. Ainsi, l’Armée de l’Air s’engage en permanence à mener à bien ses 3 principales missions :

  • La mise en œuvre de la composante aéroportée de la dissuasion nucléaire, aux ordres de la Présidence de la République.
  • Sous la responsabilité du Premier Ministre, elle assure également la protection de notre espace aérien. En cela, 200 interventions furent menées en 2019.
  • Enfin, les opérations extérieures (OPEX) prennent également une part considérable de son activité depuis 6 à 7 ans. En cela, le combat continue plus que jamais au Sahel (Barkhane) et au Levant (Chammal).

Son budget de fonctionnement s’élève à 7,5 milliards d’euros pour l’année 2020 (20% du budget des Armées) et elle emploie 40500 personnes.

Les moyens et missions de l’Armée de l’Air.
La 3e Escadre de Chasse stationne à Nancy et met en œuvre 70 Mirage 2000D. Sa principale mission est l’assaut conventionnel air-sol.
Les Mirage 2000-5F opèrent sur la base de Luxeuil. Leur mission exclusive est la défense aérienne.
Les Rafale opèrent à partir de deux bases aériennes : Saint Dizier et Mont de Marsan. L’appareil ci-dessus présente une configuration dite « bi-SCALP » de frappe en profondeur.
L’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale (IHEDN)

Établissement public interministérielle sous la tutelle du Premier ministre, l’IHEDN a pour mission de développer l’esprit de défense et de sensibiliser aux questions internationales. Il s’adresse à un large public de civils et de militaires, français et étrangers.

La défense, la politique étrangère, l’armement et l’économie de défense, constituent les principaux champs disciplinaires des formations, longues ou courtes, dispensées aux niveaux régional, national et international.

Fort de son histoire, depuis plus de 80 ans, l’IHEDN inscrit pleinement son action dans sa mission fondatrice de renforcement de la cohésion nationale par la promotion, dans la Nation, d’une culture de défense et de sécurité nationale.

Chaque année, l’ensemble des actions de formation et d’information de l’institut concerne environ 13000 auditeurs et participants.

17 Pilatus PC-21 assurent la formation des pilotes à Cognac.
8 Beechcraft King Air 350 composeront le système ALSR (Avions Légers de Surveillance et de Reconnaissance) à horizon 2030.
L’Ecole De Guerre (EDG)

Au cœur de Paris, dans l’enceinte de l’École militaire fondée en 1751 par Louis XV, l’École de guerre prépare les officiers supérieurs des armées françaises à devenir les chefs militaires de demain.

150 à 200 officiers supérieurs la rejoignent chaque année au terme d’un processus particulièrement sélectif. Ils sont rejoints par 80 à 100 stagiaires étrangers, qui représentent environ un tiers de l’effectif de la promotion. Plus de 60 pays choisissent ainsi chaque année de confier la formation de leurs officiers supérieurs à la France. Depuis 1993, ce sont plus de 2.500 officiers étrangers représentant 126 nationalités qui ont suivi une scolarité à l’École de guerre.

L’École de guerre développe un projet centré sur chaque officier, qui tient compte de ses expériences passées et de ses orientations de carrière future, et qui le positionne en acteur de sa formation.

Elle propose à ces officiers de conforter leur culture générale militaire, et les prépare ainsi au leadership nécessaire au commandement de régiments, navires ou bases aériennes de nos armées.

Moyens et missions de l’Armée de l’Air : 17 Airbus A-400M sont en service sur la base d’Orléans.
Peu à peu retirés du service, 11 C-160 Transal se trouvent encore à Evreux …
… épaulés par 27 Airbus CN-235 Casa.

Photos © Clément Waldvogel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!