Le jeudi 21 juin, marquait la fin de l’activité opérationnelle du Mirage 2000N.

Après 30 ans d’une intense activité, le Mirage 2000N cède définitivement sa place au Rafale au sein de l’Escadron de Chasse 02/004 La Fayette.

Ci-dessous, la dérive de l’appareil spécialement décoré à cette occasion, et à droite, la dérive du Rafale B351 arborant la fameuse « Tête de Sioux » du La Fayette, en effet, depuis 2 ans maintenant, l’escadron prépare sa transformation sur Rafale.

Dans les prochaines semaines, le 2/4 abandonnera définitivement Istres, pour s’installer à St Dizier où se trouve déjà une partie de l’escadron (entité temporaire 5/4).

Mis en service en 1988 sur la base aérienne de Luxeuil, cette version spécifique du Mirage 2000 était initialement conçue pour la frappe nucléaire, avec usage du missile ASMP.

75 exemplaires furent livrés. Structure renforcée, radar de suivi de terrain (Antilope 5) , contre mesures électroniques, missiles d’auto protection, le Mirage 2000N évolua au fil des années via différents standards lui permettant d’acquérir progressivement des capacités plus « conventionnelles », avec la possibilité de délivrer des armements air-sol y compris à guidage laser.

Retour sur la cérémonie qui s’est déroulée sur la base d’Istres, en présence de Sébastien Léonard et Vincent Giusiano. Les « ambassadeurs » de l’Armée de l’Air étaient également de la partie pour rendre hommage au 2000N.

 

 

 

 

Le Mirage 2000N représente 350000 heures de vol et 1000 missions de guerre en 30 ans … the eNd …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!